Les 13 et 14 juillet 2016, à Kampala en Ouganda, ee séminaire régional « Légalisation et professionnalisation des travailleurs domestiques; des progrès réels en Afrique de l’Est et en RDC » a réuni 70 participants, y compris 14 délégués venus de 5 pays de la région (RDC, Burundi, Rwanda, Kenya et Ouganda), pour répondre aux problématiques de protection légale des travailleurs domestiques et d’accès à l’éducation pour ce public. Ce séminaire s’inscrit dans la prolongation du séminaire régional de Kigali (octobre 2015) et ciblait particulièrement les engagements post-projets et les actions à engager à moyen et à long terme.

Découvrez le rapport intégral ici Rapport Conférence Régionale

Cet atelier régional a débuté avec les mots d’ouverture du chef de la Délégation de l’Union Européenne en Ouganda, Thomas Miller, et du Commissaire à la Jeunesse et l’Enfance du Ministère ougandais du Travail et du Développement Social, Onduri Machulu Fred. Dans son discours, Mr l’Ambassadeur Millar a mis en évidence les défis auxquels sont confrontés l’Afrique de l’est et la RDC en termes de renforcement de la législation pour combattre l’exploitation des personnes impliquées dans le travail domestique. Il a précisé que ces personnes sont délaissées de par l’absence de législation et de professionalisation de leur travail. Mr l’Ambassadeur appelle les gouvernements d’Afrique de l’est à accélérer la reconnaissance et la professionalisation du travail domestiques, afin de transformer cette occupation en profession à part entière, en particulier pour les jeunes, et en protégeant les enfants dans la région.

Sur base de ces recommandations engageantes, divers intervenants se sont relayés pour présenter les éléments et statégies clés pour mettre fin au travail domestique des enfants dans la sous-région et pour développer l’accès à une formation professionnelle dans le métier de travailleur domestique, afin de professionaliser le secteur. 4 axes d’intervention ont été identifiés et développés: (i) protection spécifique pour les enfants travailleurs domestiques; (ii) ratification de la convention 189 de l’OIT sur le travail décent pour les travailleurs domestiques; (iii) développement d’un curricula spécifique pour le métier de travailleur domestiques et formations adaptées au métier; et (iv) rôle des syndicats et des organisations de travailleurs domestiques. La RDC, le Burundi, le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda ont développé un plan stratégique national sur ces 4 axes, à partager et améliorer avec les acteurs impliqués dans leur pays respectif.

Après 2 jours de discussions intenses et d’interactions, la voix des participants a été unanime, s’accordant pour intensifier les campagnes de plaidoyer pour l’élimination du travail domestique des enfants et pour mettre fin aux violences à l’encontre des travailleurs domestiques, par la réglementation et l’éducation en Afrique de l’Est et en RDC.

Découvrez les photos du séminaire