L’équipe du projet au Rwanda a organisé une conférence de presse le 16 mai, pour mettre en lumière la situation des travailleurs domestiques au Rwanda, présenter les activités du projet, discuter de la législation nationale sur les travailleurs domestiques, informer à propos de la Convention 189 de l’OIT et enfin parler du rôle des médias par rapport à ces éléments. Le projet “Mettre fin à la violence envers les enfants et les jeunes travailleurs domestiques par la réglementation et l’éducation” est mis en œuvre au Rwanda par le CLADHO, en partenariat avec le syndicat CESTRAR et la Commission Nationale de l’Enfance.

La conférence de presse a réuni plus de 60 journalistes et plusieurs représentants du projet. Le Directeur du Travail du Ministère rwandais des Services Sociaux et du Travail (MIFOTRA), Alexandre TWAHIRWA, était présent et a détaillé le cadre légal et politique en matière de travail domestique au Rwanda, en particulier les enfants travailleurs domestiques. Gaspar MPAKANYI, représentant le syndicat CESTRAR, a donné un aperçu du rôle des syndicats dans la protection et promotion des travailleurs domestiques et le droit d’association pour les travailleurs domestiques.

La problématique du travail domestique a reçu un très large écho dans la presse, avec de nombreux articles parus dans les médias. Découvrez par exemple cet article en français : http://www.rnanews.com/national/11532-2016-05-17-08-35-18

Ceci démontre une attention croissante de la part des médias, du public et des autorités pour cette large enjeu de protection et de professionnalisation des travailleurs domestiques au Rwanda.

Vous voulez lire plus d’articles de la presse rwandaise ? Découvrez-les ici :

http://ijamboryumwana.com/?p=306

http://www.igihe.com/amakuru/u-rwanda/article/abakozi-bo-mu-ngo-bugarijwe-n-icuruzwa-ry-abantu-rikomeye

http://www.nonaha.com/murugo/umushinga-iday-international-mu-

http://www.kigalishowz.com/?abakoresha-abakozi-bo-mu-ngo-binyuranyije-n-amategeko-hari-ibihano

http://www.makuruki.rw/IMIBEREHO-MYIZA/article/Abakoresha-abakozi-bo-mu-ngo-binyuranyije-n-itegeko-bararye-bari-menge-MIFOTRA